Le recours par excellence pour diminuer les frais de notaire sur l’acquisition d’un bien immobilier reste la déduction du prix des meubles. Les mobiliers éligibles à l’opération doivent être facilement démontables et amovibles. Les tables, lits et chaises répondent à ces critères. En revanche, si le mobilier est fixé à l’immeuble depuis sa construction, il n’est pas déductible. Il s’agit de la cheminée, de la baignoire de même que de la bibliothèque incorporée. En ce qui concerne la démarche à suivre, le vendeur doit établir la liste des meubles et renseigner sur leur valeur. Ladite liste se fait sur le compromis de vente à transmettre au notaire pour finalisation.